LOGO INFUSION COSMETHIK 2

L’impact des syndromes féminins sur la peau

11, Août, 2022

Puberté, grossesse, ménopause… Chaque mois, les femmes expérimentent leur cycle menstruel et les bouleversements hormonaux qui vont avec. Si les variations du taux d’hormones (oestrogène, progestérone, etc…) affectent notamment l’humeur, la fatigue ou encore l’appétit, ils ont également un impact direct sur l’aspect de la peau. À chaque grande étape du cycle, des changements peuvent apparaître : le teint devient plus terne, la peau plus sèche (ou grasse) et des boutons surgissent à certains moments.

Fort heureusement, ces troubles liés au cycle menstruel peuvent être soulagés avec des solutions naturelles, grâce aux cosmétiques.

Sans plus tarder, découvrez les effets du cycles menstruel sur votre peau.

L’aspect de la peau pendant la phase menstruelle

 

Première phase du cycle menstruel, la période des menstruations est la plus connue de toutes, puisqu’il s’agit des règles. Pendant cette phase – qui dure généralement entre 3 et 7 jours – la peau devient plus sensible et des réactions inflammatoires se manifestent. Par exemple, certaines femmes constatent, pendant cette période, l’apparition de boutons et de points noir au niveau du visage. Un autre impact lié à la baisse du taux d’hormones : la circulation sanguine ralentit, provoquant une peau terne et déshydratée.

 Pour réduire les symptômes liés à cette chute d’hormones, tout (ou presque) se joue dans l’assiette ! Premier conseil à adopter : réduire sa consommation de produits laitiers, d’alcool et de café. À l’inverse, c’est le moment de miser sur des aliments riches en oméga 3, tels que les poissons en fin de chaîne, les noix, l’avocat, etc…

Aussi, la phase menstruelle est le moment idéale pour assouplir sa peau sans obstruer les pores, en appliquant des crèmes riches en eau, de préférence non grasses.

L’aspect de la peau pendant la phase folliculaire

 

Après les règles, l’organisme prépare l’ovulation en produisant l’hormone folliculo-stimulante (FSH), une hormone capable de stimuler les ovaires afin de produire des œstrogènes : c’est la phase folliculaire. Du 1er au 14ème jour de cette période, le taux d’hormone augmente progressivement, jusqu’à atteindre un pic avant l’ovulation. C’est à cette période que la peau est la plus lumineuse. Grâce au taux d’oestrogène particulièrement élevé, la circulation sanguine s’active et le teint devient plus éclatant. 

Plus réceptive aux soins, la phase folliculaire est le moment idéal pour éliminer les cellules mortes en exfoliant sa peau avec des gommages doux.

Les syndromes féminins sur la peau
Les syndromes féminins sur la peau phase lutéale

L’aspect de la peau pendant la phase ovulatoire

Pendant la phase ovulatoire, qui dure généralement 28 jours, l’afflux d’oestrogène provoque la libération de l’hormone lutéinisante, ou LH. C’est grâce à cette hormone que l’ovaire parvient à libérer un ovule mature : c’est l’ovulation.

À ce stade du cycle menstruel, la peau est souple, élastique et ferme. Il s’agit d’une conséquence directe de la présence d’oestrogène, qui joue un rôle majeur dans la production de collagène. Toutefois, l’augmentation du taux de testostérone peut être responsable du développement d’imperfections sur les peaux acnéiques.

Pour cette raison, la période ovulatoire peut être le bon moment pour soigner son alimentation et son hygiène de vie, tout en appliquant des crèmes nourrissantes sur la peau de son visage.

L’aspect de la peau pendant la phase lutéale

Dernière période du cycle, la phase lutéale (aussi appelée, phase post-ovulatoire) correspond à la chute brutale du taux d’oestrogènes en l’absence de grossesse. En réponse à cette chute, les glandes sébacées se mettent à produire davantage de sébum, provoquant ainsi une peau plus grasse et luisante que d’habitude. Résultat ? Les pores s’obstruent, favorisant ainsi l’apparition des comédons. C’est la raison pour laquelle vous pouvez observer, quelques jours avant l’apparition des règles, cette fameuse poussée d’acné.

Pour prévenir les imperfections et rééquilibrer la peau, il est important de nettoyer sa peau en profondeur, avec un savon antibactérien doux qui ne dessèche pas la peau. Pensez également à bien enlever les résidus de maquillage avant d’aller vous coucher !

 

Vous l’aurez compris, notre type de peau évolue en réponse aux variations hormonales de votre cycle menstruel, mais aussi au cours de la vie. L’apparition de boutons, l’élasticité et l’hydratation de votre peau varient donc selon le moment de votre cycle. En adaptant votre routine de soins, vous serez en mesure de traiter vos différents problèmes de peau, tel que l’acné. Sachez toutefois que les syndromes féminins ne sont pas les uniques responsables de vos problématiques cutanées. Alimentation, hygiène de vie, stress et même génétique ont aussi leur part à jouer !